Les papiers peints panoramiques

 
Le papier peint ne prend son véritable essor que vers 1770. À ce moment, il est présenté en forme d'un rouleau et imprimé en détrempe. À partir du XIXème siècle, cependant, tout commence à changer.
 
Ce processus débute au moment où la production du papier peint est récupérée par l'industrie. Jusqu'à lors, elle était réservée à un artisanat plus ou moins évolué. Maintenant, par contre, la perfection du travail des papiers peints réalisés à la planche prouve le caractère de plus en plus industriel des méthodes de travail qui, vers 1810, sont comblées par l'usage de la table à levier.
 
De nos jours où la fabrication des papiers peints est entièrement industrialisée, André Leclerc propose à ces clients un retour aux papiers peints traditionnels. Le support de ses papiers peints panoramiques consiste dans des lés de papier spécialement conçu pour recevoir de la peinture à l'eau. Les motifs de ces papiers peints d'art sont choisis par les clients. Ils peuvent être inspirés par des scènes de papier peint panoramique qui existent déjà, par des fresques ou des trompe-l'oeil.
 
André Leclerc adapte la taille des papiers peints aux sujets et, bien sûr, aux murs auxquels ils sont destinés.